STEP® – Sports Traumas Émotions Performances

SOLUTIONS POUR LE CORPS ET LE MENTAL DES ATHLÈTES

STEP® est l’abréviation de “Sports – Traumas – Émotions – Performances”. C’est un programme conçu spécialement par Christian Fimiak pour les Athlètes et les Entraîneurs.

Notes: Cette information n’est aucunement une substitution à un avis médical. Si vous êtes blessé(e), consultez le plus rapidement possible un médecin. Le programme STEP® ne remplace pas un traitement conventionnel que vous accorderiez à une blessure (tel que glace, chaleur, élévation, repos, chirurgie, etc), ni ne remplace une prise en charge en rééducation fonctionnelle. Le programme STEP® s’effectue en complément de tout ce que vous avez mis en œuvre pour soigner une blessure ou durant une convalescence postopératoire.

Le programme STEP® n’est pas conçu pour remplacer ce que vous avez mis œuvre jusqu’à présent pour augmenter vos performances.

Le programme STEP® intervient en plus du “coaching”, d’une bonne alimentation, d’une préparation physique et de soins médicaux ou toute autre modalité qui contribue à votre performance.

Le programme STEP® est conçu pour vous aider à laisser libre cours à votre créativité en terme d’accomplissement (guérison, développement personnel, performances).

Les deux principales techniques de pointe que j’utilise lors de mes interventions avec les athlètes sont :

EFT/Technique de Libération Émotionnelle

En 1994, un ingénieur de Stanford, Gary Craig, met au point une méthode basée sur les méridiens d’acupuncture. Elle est désignée sous l’appellation d’EFT (Technique de Libération Émotionnelle) ou « Tapotement ». Il n’y a aucune aiguille, seul le bout des doigts est utilisé pour tapoter à des endroits spécifiques situés sur votre visage, vos mains et votre torse.

Cette méthode est très utile pour toutes les émotions négatives telles que : tristesse, peur, phobie, colère, dégoût,  honte, anxiété, culpabilité, etc… L’EFT permet aussi de soulager les douleurs, les problèmes de poids, la mauvaise image de soi, aider au sevrage tabagique, colères… L’EFT est un outil formidable et efficace pour être émotionnellement libre de croyances négatives et de pensées limitantes.

Une fois apprise, vous connaîtrez littéralement cette méthode sur le bout de vos doigts pour le reste de votre vie. Cette technique vise directement les émotions négatives que vous pouvez nourrir soit consciemment et/ou inconsciemment. Quoi qu’il arrive dans votre vie stimule votre cerveau. Un événement, réel ou imaginé, activera toujours votre hypothalamus qui agira comme un chef d’orchestre, donnant des ordres aux autres organes et glandes dans votre corps pour libérer un flot d’hormones. À long terme, ces lâchers biochimiques par stimuli d’émotions négatives ont un effet délétère sur votre corps, amenant à des addictions biochimiques.

L’EFT s’adresse directement à votre corps en contournant la partie consciente de votre mental et participe à l’élimination de ces substances chimique de vos récepteurs cellulaires, ramenant votre corps à un état d’équilibre.

Et puisque que nous nous adressons directement à votre corps et non à votre mental, vous n’avez pas besoin d’y croire pour que cela fonctionne. Vous pouvez rester complètement sceptique et obtenir malgré tout de grands résultats! J’accueille le scepticisme avec plaisir parce que plus vous êtes sceptiques plus vous devenez les meilleurs porte-paroles à la fin!

Autre avantage de l’EFT, il est possible d’effectuer les séances suivantes à distance, via Skype

Somato-psychopédagogie

La Somato-psychopédagogie est l’extension de la Fasciathérapie, une technique manuelle proche de l’ostéopathie mais sans manipulations. Ces deux techniques ont été élaborées par un ancien Kinésithérapeute et Ostéopathe : Dr Danis Bois. La Somato-psychopédagogie est une approche unique combinant thérapie manuelle (toucher), mouvement (Gymnastique Sensorielle), ainsi que technique d’entretien verbal et introspection basées sur la médiation corporelle. Cela aide l’athlète à résoudre des douleurs physiques et émotionnelles, à développer ses capacités de perception et d’exprimer sa créativité. Et de se reconnecter avec les sensations subtiles de son corps pour en retirer du sens dans sa pratique sportive, dans sa vie.  En restaurant le dialogue entre le corps et le mental, se dégage un sens d’unité et d’enracinement donnant accès à un immense potentiel jusque-là verrouillé par des traumatismes.  Cette méthode prenant en charge les problèmes musculo-squelettiques, elle devient de plus en plus populaire chez les sportifs.

Il est difficile de saisir ce qu’est la Somato-psychopédagogie juste en regardant un praticien travailler. Allongé(e) sur la table de soins, avec ou sans vêtements, l’athlète s’en remet au contact des mains qui recherchent un imperceptible mouvement du corps, très fin et très lent. Cet imperceptible mouvement s’appelle: Le Mouvement Interne.

La sensation est très étrange et plaisante. En fait, sent-on réellement quelque chose? Le corps semble onduler sous les mains du spécialiste pour émerger de la séance pleinement revitalisé.  Durant cette période, le praticien s’est accordé aux mouvements des fascias de l’athlète pour suivre leur rythme.

Le fascia est une fine membrane qui enveloppe muscles, os, viscères, cerveau, moelle épinière, ligaments, vaisseaux sanguins, etc… et les relie entre eux comme une toile d’araignée. Très élastiques, ils servent de support aux organes et absorbent les chocs. Sous stress, ces tissus conjonctifs se contractent et se relâchent sauf que parfois, ils ne se relâchent pas. Peuvent apparaître alors des désordres fonctionnels tel que douleur, fatigue, malaise et autres affections qui, souvent, préparent le terrain pour la maladie elle-même. L’objectif de la Somato-psychopédagogie: traiter ces symptômes dès qu’ils se manifestent en relâchant les fascias afin qu’ils retrouvent leur place et leur rythme dans le corps et laisser l’énergie circuler. Mais aussi d’aider l’athlète à développer les perceptions qu’il/elle a de son propre corps, en lui faisant prendre graduellement conscience de l’importance du ressenti des sensations fournies par le corps. En termes de performances sportives, ce ressenti est très important.

Pourquoi dis-je que les performances ne commencent pas au niveau mental? Qu’est-ce qui se joue alors? Pourquoi un athlète qui s’entraine si durement et voue sa vie à la première marche du podium n’obtient pas le résultat souhaité? L’entraînement physique, les pensées positives, la nutrition ne sont pas suffisants parce que la clé du succès passe aussi par le niveau cellulaire et physiologique en relation avec vos émotions.

Chaque cellule de notre corps a jusqu’à un million de sites récepteurs. C’est le rôle de chaque récepteur cellulaire de prendre les nutriments, protéines, vitamines et minéraux pour nourrir chaque cellule et maintenir son équilibre. Et quand ces récepteurs sont obstrués par les substances biochimiques que vous métabolisez du fait de vos sentiments, vous continuerez avec les sous-performances et le lot d’émotions négatives associées à ces résultats! C’est une spirale qui vous tire vers le bas.

Que se passe-t-il alors au niveau physiologique et cellulaire?

Chaque cellule de notre corps a jusqu’à un million de sites récepteurs. C’est leur travail de prendre les nutriments, les protéines, les vitamines et les minéraux pour nourri chaque cellule et maintenir son équilibre. Notre cerveau ne fait pas la différence entre un fait réel et un fait imaginé. Ou la répétition mentale d’un événement passé.

Un événement survient. Cela peut être des pensées, souvent récurrentes ou bien quelque chose vous arrive personnellement, vous êtes témoins d’un fait, ou encore vous êtes victime d’une blessure, un traumatisme, etc.

L’hypothalamus libère une cascade de substances chimiques appelées peptides. Ces peptides sont des chaînes d’acides aminés courtes dont nous faisons l’expérience en tant qu’émotion ou sensation.

Ces peptides s’arriment sur les récepteurs cellulaires dans le corps. Les nutriments, les protéines, les vitamines et les minéraux ne peuvent plus maintenant entrer dans les sites récepteurs des cellules. Si la substance chimique/l’émotion n’est pas naturellement éliminée de ces sites elle y reste.

Finalement, ces sites récepteurs rétrécissent et meurent et la cellule se divise.

Le corps fabrique alors plus de nouveaux sites récepteurs pour ces mêmes substances chimiques/émotions et moins pour les nutriments, les protéines, les vitamines et les minéraux.

Nous passons notre temps à nous occuper sur le plan psychologique (mental) de cet événement et de ces substances chimiques/émotions plutôt que de les prendre en charge sur le plan physiologique où elles ont lieu.

C’est aussi pourquoi cela donne l’impression que cela empire. Ce n’est pas votre imagination, c’est une accumulation de ces substances dans vos récepteurs cellulaires. C’est une réponse biochimique que votre corps a. Les choses qui nous arrivent se passent sur le plan physiologique. Elles contournent littéralement notre conscience et se jouent biochimiquement et physiologiquement. Mais nous finissons par passer notre temps à nous en occuper psychologiquement et mentalement. L’EFT aide à évacuer ces addictions et à restaurer l’équilibre au sein du corps.

Plus d’informations sur STEP® “Sport-Traumas-Émotions-Performances”

SPORTS

Toutes les pratiques sportives ont plus ou moins un impact négatif sur l’appareil ostéo-articulaire de par les postures imposées ainsi que toutes les contraintes générées sur le plan physiologique et cellulaire. De nos jours, il est admis que l’entraînement du sportif professionnel et amateur commence en amont de la séance physique même et se continue une fois celle-ci terminée (alimentation, soins physiques, préparation mentale, etc). J’interviens à ces deux stades, en amont et après l’entraînement.

Les deux méthodes que j’utilise (EFT et Somato-psychopédagogie) me permettent d’intervenir efficacement, seul dans un premier temps malgré la participation de l’athlète. Ensuite vient une phase d’autonomisation de l’athlète par rapport à sa demande et par rapport à moi. Cette phase s’appuie sur l’acquisition par l’athlète des fondamentaux que je lui enseigne en EFT. Idem pour la Somato-psychopédagogie au travers des séquences de mouvements de la Gymnastique Sensorielle et des Introspections liées à cette méthode.

TRAUMAS

Deux types de trauma:

Trauma physique: ce trauma touche le corps. Les conséquences associées sont la douleur, la peur. Et la perte d’amplitude et d’aisance gestuelle premièrement touchée par la blessure même et ensuite par l’intervention chirurgicale.

Trauma psychologique:l’autre type de trauma qui s’installe rapidement juste après que la blessure soit reçue. Il y a ensuite les croyances sur la durée de la convalescence ainsi que tout ce que cela entraîne. Ces deux types de traumas ont un dénominateur commun: les molécules libérées dans votre corps par l’intermédiaire de votre hypothalamus.

Pour ces deux types de traumas, j’utilise deux techniques de pointe: l’EFT et la Somato-psychopédagogie.

Enfin, une blessure n’est pas anodine car à chacune d’entre elles, votre corps crée une appréhension de blessure nouvelle et une mémoire de protection au niveau cellulaire pour garder cette partie de votre corps en sécurité. D’une certaine manière vous développer une forme de retenue dans le dérouler de votre pratique sportive. Votre corps commence à s’adapter autour de cette blessure.

Une fois celle-ci guérie, rien n’invite votre corps à libérer cette peur de rechute et la mémoire de protection. Votre corps ne revient pas à l’état d’équilibre d’avant-blessure mais reste dans cet état d’adaptation post-traumatique. D’une certaine manière vous retiendrez consciemment ou non la façon dont vous vous déplacez. Cela augmente les risques de nouvelles blessures.

Note : Cette information n’a pas pour but de se substituer à l’avis d’un médecin. Si vous êtes blessé(e) consultez rapidement pour un avis médical.

ÉMOTIONS

Les émotions peuvent être vécues soit comme le résultat d’une blessure/intervention chirurgicale ou, lorsque sans blessure, un athlète a des croyances négatives et/ou des pensées limitantes. Et parfois beaucoup, quelle que soit la raison.

Bien souvent, l’expérience même de la blessure et/ou de l’intervention chirurgicale amène un flot de pensées et de sentiments sur les conséquences et l’interprétation que ce que cela a pour vous. Par exemple : colère, frustration, tristesse, embarras, déception, désespoir, perte de contrôle et peur de la mort sont des émotions communes qui ont un effet néfaste sur les récepteurs cellulaires. Il y a aussi toutes les émotions négatives vécues durant la période de rééducation fonctionnelle et le fait d’être physiquement indisponible durant la convalescence. Il est crucial de libérer les récepteurs cellulaires des molécules biochimiques générées par ces émotions.

Toutes les émotions négatives vécues pendant une blessure et durant la phase de rééducation ont un énorme impact sur nos comportements quotidiens et nos performances. Tout comme les pensées limitantes que nous retenons en nous, elles conditionnent notre vie avec des comportements très addictifs dus aux processus biochimiques prenant place dans notre corps, particulièrement dans nos sites de récepteurs cellulaires.

Si nous manifestons consciemment et inconsciemment nos émotions au travers de nos sentiments et nos comportements, notre corps les exprime au travers de sa biochimie. Le principal chef d’orchestre pour cette action est la glande hypothalamus qui est très sensible aux stresseurs.

L’EFT et la Somato-psychopédagogie permettent aux athlètes et aux entraîneurs un accès “sécurisé” à leurs traumatismes émotionnels afin qu’ils s’en libèrent à la fois sur le plan mental et le plan physique.

PERFORMANCES

“Peut mieux faire!”, “Athlètes avec du potentiel mais aucune amélioration”…

Combien il est frustrant d’être pleinement conscient de ses potentiels et de ne pas être capable de les exprimer en compétition.

Les performances peuvent être altérées par deux facteurs principaux qui se manifestent par une perte ou une diminution de l’amplitude et de l’aisance gestuelle.

1. La blessure/l’intervention chirurgicale ;

2. Les conflits émotionnels vécus par l’athlète en relation avec son histoire personnelle, son environnement sportif, sa famille et ses proches.

La perte d’amplitude et d’aisance gestuelle : elles sont habituellement impactées lorsque vous subissez une blessure ou une intervention chirurgicale. Dans leur rôle d’absorbeurs de chocs, à la manière d’un amortisseur, les fascias encaissent ces derniers. Soit le tissu conjonctif absorbe le choc et reprend sa forme juste après, soit l’onde de choc est telle que le tissu conjonctif concerné garde l’énergie cynétique développé lors de l’impact et se crispe, se rétracte, limitant ainsi vos mouvements. Ou bien, parfois, lorsque que cette énergie dépasse la capacité d’absorption du fascia, il y a déchirure voire rupture.

Quelles que soient les conséquences, une prise en charge en Somato-psychopédagogie sollicitera la capacité naturelle du tissu à reprend sa forme originale, sa position initiale au sein du corps. Et lorsqu’il y a une lésion importante telle que rupture, cette même sollicitation favorisera, après une prise en charge médicale, la guérison du tissu par une meilleure circulation du collagène et des nutriments nécessaires à la reconstitution tissulaire.Tant la Somato-psychopédagogie et l’EFT vous aideront durant votre convalescence.

Toutefois, il arrive que la réduction ou la perte d’amplitude et d’aisance gestuelle ne soit en lien avec aucune blessure physique. Les molécules chimiques émises par votre corps peuvent rester stockées au niveau des récepteurs cellulaires et ont comme conséquence une inhibition de l’amplitude et de l’aisance gestuelle. Bien souvent ces limitations sont causées par la relation personnelle que l’athlète entretien consciemment ou non avec son histoire personnelle, son entourage sportif, sa famille et ses proches. Aborder ces thématiques permet dans la plupart des cas une restauration de l’amplitude et de l’aisance gestuelle. Si vous êtes en colère avec quelqu’un, vous avez peur de quelque chose, vous vous sentez coupable par rapport à une situation, etc… toutes les émotions liées à ces événements peuvent inhiber les mouvements de votre corps. Voyez cela comme un baromètre qui vous indique que les molécules biochimiques libérées dans votre corps par votre corps s’installent dans vos récepteurs cellulaires et ont besoin d’être libérées. Votre corps attirera votre attention de n’importe quelle manière pour vous en faire prendre conscience.

Pour plus de renseignements, veuillez remplir le formulaire de contact.

FORMULAIRE DE CONTACT





Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message